Un produit de l'agriculture régionale et conventionnelle ou importée mais BIO?

Mis à jour : août 21


Pour une empreinte carbone la plus faible possible, quelle option choisirais-tu ? Le produit régional / local ?



Cette question très intéressante nous vient de la part de Virginie, membre de la communauté Hebdo Ecolo.

Elle a conscience que chaque décision qu'elle prend, fait augmenter ou diminuer sa balance personnelle du bilan écologique.


👉 Je me suis aussi très souvent trouvé dans cette situation de doute 🤔, puis Virginie m'a amené à pousser ma réflexion, à faire des recherches et en voici une synthèse. 🤓


Article 3/3 du chapitre sur l'alimentation conventionelle vs BIO. (lien  vers le premier article et le deuxième)






Mettons en scène les questions de Virginie, en situation concrète.

Elle se trouve dans un magasin traditionnel et veux acheter des tomates :


Dans un magasin traditionnel, elle se trouve face à une première difficulté :

Vaut-il mieux consommer BIO de l'autre bout du monde ou un produit non-bio / agriculture conventionnelle mais local ?


Virgine n'a pas fait de doctorat sur la tomate 🍅 et son impact environnemental en fonction des types de production et des lieux d'importation.... 🤓 et elle n'est pas la seule !

Toi aussi tu te poses la question ? 😃


Voici notre analyse et ce que nous disent les chiffres du GES* (Gaz à Effet de Serre) et du bilan énergétique.


*Bilan GES: C'est une évaluation de la quantité de gaz à effet de serre émise (ou captée) dans l’atmosphère sur une année par les activités d’une organisation ou d'un territoire.

Principes des GES par ADEME. *Bilan énergétique : Ce sont les quantités d’énergie produites, transformées et consommées, au cours d’une année donnée et pour un pays ou un ensemble régional donné, définit le bilan énergétique. (Gaz, pétrole, charbon, électricité, nucléaire)


MTCO2 Eq. : Tonnes métriques d'équivalent dioxyde de carbone


Une mesure métrique utilisée pour comparer les émissions de différents gaz à effet de serre en fonction de leur potentiel de réchauffement global (PRP). L'équivalent en dioxyde de carbone d'un gaz est obtenu en multipliant les tonnes de ce gaz par son PRP associé.

👉Émissions totales (MTCO2) = Émissions MTCO2 + Émissions de CH4 (MTCO2 Eq.) + Émissions de N2O (MTCO2 Eq.) :

Empreinte énergétique et carbone globale de l’alimentation en France

Pour chaque 100Kg d'empreinte carbone, l'agriculture est responsable et génère la majorité des GES, à hauteur de 67Kg et le transport arrive en deuxième position, à hauteur de 13Kg.

Côté consommation d'énergie l'agriculture arrive aussi à la première place.


👉 Prendre en considération le mode de production est donc essentiel 👀.


Dans le premier article, nous avions observé qu'un produit BIO, emet 37% en moins de gaz à effet de serre et 23% en moins sur le bilan énergétique. ⚡️👍

Donc, le plus souvent, entre une tomate poussant dans une serre près de chez toi (10 fois plus polluant qu'en plein air) et un produit issu de l'AB ayant parcouru plus de kilomètres, la méthode de production l'emporte.


La tomate BIO 🍅, importée certes, mais avec un bilan écologique plus favorable est donc dans le panier ! (Sans sac en plastique ❌🙃)



D'ailleurs le plastique, une deuxième difficulté :


Virginie doit maintenant acheter un légume, le concombre.


Deux produits 🥒, un local et conventionnel, un BIO ayant fait plus de kilomètres mais emballé dans du plastique.


Est-ce que le plastique annule le bilan écologique plus favorable du BIO ?


Ici, nous ferons un choix de bon sens. L'emballage plastique a été mis en place pour réduire le gaspillage alimentaire puisqu'il augmente la durée de conservation du produit.

Bon 🤔, il aurait aussi et mis en place comme objet marketing pour pousser à la consommation. 🙄


Aujourd'hui 70 à 80% du plastique utilisé pour les fruits et légumes est recyclable. ✅

Nous sommes d'accord, cela ne fait pas du plastique un produit écologique ❌ et la nuance est importante puisque recyclable ne veut pas dire recyclé.

Cependant, dans la majorité des cas, il semblerait que le mode d'agriculture biologique ou totalement naturel est le vecteur le plus puissant réduisant l'empreinte énergétique et carbone.


"Le Parlement européen a entériné l’interdiction du plastique à usage unique dans l’UE dès 2021." Vraiment ?? OOOUUFFF, nous sommes sauvés ! Plus de débats en 2021 sur ce sujet 😬🙄



Informations et conseils complémentaires:

  • En ce moment, la mode est à la consommation locale. Nous aimons le mouvement et hebdo ecolo le soutien ! 🚨 Mais Attention à ne pas tomber dans le piège tendu 🚨  (As-tu trouvé qui  tend ce piège ? 🙈) Une "mauvaise consommation" locale a des effets beaucoup plus dévastateurs sur  l'environnement, la biodiversité de ton pays, la santé "de tes compatriotes" ... qu'une consommation raisonnée mais importée. Pourquoi ?

  • La pollution n'a pas de frontières, raisonnons de manière globale.

  • Consommons les fruits et légumes de saison, produits naturellement et en plein air dans nos régions.

  • C'est assez dur à dire (ou à entendre ?) ... acheter un produit local mais conventionnel c'est participer à la destruction de la biodiversité (coccinelles, papillons ...) près de chez soi.

  • Près de 40% des gaz à effet de serre imputables au transport de produits alimentaires sont générés par le trajet entre le magasin et le domicile du consommateur final. Parcourir de grandes distances en voiture pour s’approvisionner en aliments ❌ Se rendre plutôt à pied ou à vélo ✅ (Acheter moins pour moins gaspiller 😃)

  • Enfin, le choix de l’aliment est plus important que le lieu de production. Réduire l'achat de viande est le levier le plus puissant (et facile ?) pour réduire son empreinte écologique. Par exemple, acheter une viande de production locale a plus d'impact sur l’environnement que les fruits et légumes, même importés.


Merci d'avoir lu ce post, merci du soutien que tu apportes à notre association Hebdo Ecolo.


Rejoins-nous sur sur les réseaux :

Instagram

Facebook


Écrit par Mathieu

Relu par Lucie

De Hebdo Ecolo, la communauté du progrès écologique.



Sources :

Interfel | Suisse veg | ARCHIBUS | Dossier de synthèse EMBALLAGE DES FRUITS ET LEGUMES – Fonctions, économie, matériaux et innovations (CTIFL, Février 2020) | ADEME | Encyclopédie énergie



#ecologie#zerodechet#nature#environnement#ecoresponsable#cologie#ecology#zerowaste#bio#ecolo#recyclage#planete#green#consommerautrement#madeinfrance#france#pollution#ecofriendly#savetheplanet#faitmain#eco#economie#naturel#paris#confinement#climat#consommermieux#developpementdurable#artisanat#ecologique#sauvonslaplanete#environment#vegan#faitmaison#jardin#greenlife#zerodechets#transitionecologique#art#earth#handmade#noplastic#biodiversite#ethique#upcycling#gogreen#durable#covid#permaculture#couture#creation#consommationresponsable#climatechange#politique


  Nous suivre  

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône

Un don de 10€ revient seulement à 3.40€ après réduction fiscale.

  Hebdo Écolo, La communauté du progrès écologique