Le BIO, qu'est ce que c'est ?

Mis à jour : août 19


Dans cet article crée en collaboration avec Lucie, dont voici les titres :

  1. La BIO en quelques mots

  2. Q'est ce qui change dans un produit BIO ?

  3. Qu'est ce qui change pour la planète ?

  4. Qu'est ce qui change pour moi ?

  5. Quelques chiffres

  6. Conclusion

  7. Réflexion

En seulement 4 minutes ... TOP c'est parti !

Pourquoi Hebdo Ecolo s'intéresse et fait un chapitre sur le BIO ? Trois raisons !





1. La BIO en quelques mots


A l´origine l´agriculture bio (la BIO, aujourd'hui appelé communément le BIO) c´est une philosophie, produire en respectant les cycles naturels, la terre, l'environnement...

C'est donc exploiter durablement les ressources de la planète et ne pas mettre en péril la capacité des générations futures à bénéficier de ces ressources.


La définition de l’agriculture biologique par l’IFOAM

« L’agriculture biologique est un système de production qui conserve la santé des sols, des écosystèmes et des peuples. Elle repose sur des processus écologiques, sur la biodiversité et sur des cycles adaptés aux conditions locales, plutôt que sur l’utilisation d’intrants aux effets nocifs. L’agriculture biologique allie tradition, innovation et science pour tirer profit de l’environnement partagé et promouvoir des relations équitables et une bonne qualité de vie pour toutes les personnes impliquées. »




2. Qu'est ce qui change dans le produit BIO ?


  • Les hormones de croissances et hormones pour engraisser les bêtes ❌

  • Engrais chimiques et synthétiques ❌

  • Produits issus de l'OGM

  • Colorants chimiques, des additifs ou des arômes artificiels. Aucun agent de conservation chimique

  • Désherbage manuel ou mécanique et non chimique

  • Le composte est utilisé comme engrais naturel 🌍

  • La rotation pluriannuelle des cultures pour préserver et augmenter la fertilité et l’activité biologique du sol permettant de s’assurer d’une utilisation cohérente des ressources nutritives des sols 🥦🍅🥕🥒

  • Un poisson BIO 🐟 est élevé dans son espace naturel ou dans un bassin. 3 fois moins de poissons qu'un élevage conventionnel.

  • Elevage animal et culture hors-sol interdit. Par ex: pas d'élevage de poules en cage 🐔

  • Un animal doit obligatoirement avoir un accès à l'air libre avec un espace suffisant ☀

Toi qui déteste être serré dans les transports en commun, eux c'est toute leur vie.

  • Les maladies sont traitées immédiatement pour éviter toute souffrance à l’animal 🤒

  • Si un animal reçoit plus de trois traitements à base de médicaments vétérinaires y compris des antibiotiques sur un période d'un an, ni les animaux concernés ni les produits obtenus à partir de ces animaux ne sont vendus en tant que produits BIO 🚨

  • Le gavage des animaux et poissons est interdit 🤢





3. Qu'est ce qui change pour la planète ?


  • Conservation d'un sol en bonne santé, sain et fertile 🌱

  • L'animal grandit et vit dans de meilleures conditions

  • Plus de place pour vivre, mieux nourri, soigné et considéré

  • L'agriculture respecte la nature et laisse la biodiversité, les écosystèmes vivre

  • L’alimentation du consommateur bio nécessite -23 % de surfaces agricoles 🚜

  • -26 % d’énergie consommée pour la production ⚡

  • -37 % d'émissions de gaz à effet de serre par rapport au consommateur conventionnel.

  • Les rivières, mers 🌊 et nappes phréatiques 💧 voient leur qualité s'améliorer et les poissons 🐟 moins intoxiqués


La nature est belle, prenons-en soin 😃


4. Qu'est ce qui change pour moi ?


  • L’exposition aux résidus de pesticides de synthèse est inférieure pour les consommateurs de bio, entre -23 et -100%

  • Exposition de - 40% aux contaminants chimiques

  • La réduction de risques de cancer et cancer du sein = vivre en bonne santé

  • Le métabolisme humain n'est pas perturbé (pas d'hormones de croissance)

  • Plus de goût, plus de vitamines et plus de minéraux


  • Respirer un air moins pollué pour toi, les agriculteurs, les animaux ...

  • La Bio créée presque deux fois plus d'emplois que l'agriculture conventionnelle



5. Quelques chiffres 🚨

  • Sur le plan mondial, près de 50% des antibiotiques sur la marché serviraient à l'élevage animal ... donc indirectement ingérés par l'être humain ?

  • La surface agricole BIO du pays représente 22% pour l'Autriche, plus de 8% pour l'Allemagne et l'Espagne, moins de 7% pour la France et 3% pour l'Angleterre.



  • Dans le même temps, l'Espagne et la France sont les premiers consommateurs de pesticides en Europe sur les terres non BIO.

  • Les Pays-Bas font ainsi un usage extrêmement intensif de pesticides, pour compenser un faible ensoleillement. Faire pousser de nombreux fruits et légumes via des produits phytosanitaires.

  • C’est notamment le cas des tomates, concombres, poivrons et piments, cultivés hors-sol, sous-serres, qui font des Pays-Bas les deuxièmes exportateurs mondiaux de produits agricoles !

  • Le BIO c'est 11,9 milliards € de chiffre d'affaires en 2019

  • En 2019, la valeur des achats des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique a progressé de 1,4 milliard d’euros soit une croissance de + 13,5 % vs 2018

  • Plus de 6 % de la consommation alimentaire des ménages est consacrée aux produits bio.


6. Conclusion


L'agriculture BIO n'est pas parfaite - d'ailleurs qu'il l'est ? 😃 - mais c'est surtout une alternative tellement plus respectueuse de l'environnement, des animaux et de l'Humanité.

Quand on sait que la Biodiversité 🐞🐛🦋 (papillon, abeille, coccinelle...) a diminuée de 78% et que le facteur principal est notre agriculture avec l'utilisation des pesticides et des engrais chimiques...

Comment ne pas y penser maintenant que nous le savons ?


Consommer un produit issue de l’agriculture Biologique rassemble une multitude d'aspects positifs, expliqués dans cet article. ✅


Et le prix ? aussi positif ! Dans certains cas, tu seras amené a payer plus cher, c'est vrai ... et en achetant BIO tu sauves aussi des vies même si elles pourraient être insignifiantes à tes yeux, ces vie sont tellement importantes pour la survie de notre planète. 🌍



7. Réflexion 🤓

Et si, sur un produit non Bio, il y aurait une étiquette rouge, sous entendant : Pesticide, OGM, engrais chimiques, destruction des sols, augmentation des risques du cancer ... tu l'achèterais ?

Si un animal BIO ne peut être vendu avec le label parce qu'il a subit plus de 3 traitements antibiotiques sur une période d'un an ... alors qu'elle est la qualité (nocivité ?) de la viande que nous mangeons hors label BIO et traité quotidiennement aux antibiotiques ?


Avec l'aide de Lucie, rédigé par Mathieu de Hebdo Ecolo 🌱


Lien Instagram Hebdo Ecolo


Dans la même catégorie :

Article 2 sur les labels BIO

Article 3 sur la consommation locale non Bio vs importée mais BIO.



Sources : Etat des lieux et perspectives / Fondation Nicolas Hulot / Réseau action climat / Simply science / Grand Panier BIO / Libération / IFOAM / Solagro / Arte / Bio consom'acteur / Generation Futures / La référence Bio / Planète science / Actu environnement / Noctea /



#ecologie#zerodechet#nature#environnement#ecoresponsable#cologie#ecology#zerowaste#bio#ecolo#recyclage#planete#green#consommerautrement#madeinfrance#france#pollution#ecofriendly#savetheplanet#faitmain#eco#economie#naturel#paris#confinement#climat#consommermieux#developpementdurable#artisanat#ecologique#sauvonslaplanete#environment#vegan#faitmaison#jardin#greenlife#zerodechets#transitionecologique#art#earth#handmade#noplastic#biodiversite#ethique#upcycling#gogreen#durable#covid#permaculture#couture#creation#consommationresponsable#climatechange#politique


57 vues1 commentaire

  Nous suivre  

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône

Un don de 10€ revient seulement à 3.40€ après réduction fiscale.

  Hebdo Écolo, La communauté du progrès écologique